LE SAVIEZ-VOUS ?

Quelle est la part du numérique dans la consommation électrique ? 

Le Shift Project, qui vient de publier deux études, l’une consacrée aux mondes virtuels et l’autre aux réseaux mobiles, rappelle que le numérique représente 10 % de la consommation électrique, en France comme à l’échelle mondiale, et près de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit pratiquement autant que l’ensemble des véhicules utilitaires lourds.

Signe particulier du numérique : ses émissions croissent à un rythme particulièrement rapide incompatible avec sa décarbonation, de 6 % par an en moyenne au niveau mondial, croissance liée en partie au développement de l’IA.

Il est évident que le recours à l’IA va s’imposer dans tous les domaines d’activité. Le Medef, qui organisait une réunion le 26 mars dernier sur le thème « Dans la main de l’IA ? », incite ses adhérents à s’intéresser sans attendre à cette nouvelle révolution technologique.

Progressivement, l’IA entre dans les entreprises et modifie les façons de travailler.

Beaucoup de choses ont été dites au cours des derniers mois sur les problèmes qui risquent de se poser avec le développement de l’intelligence artificielle, qu’il s’agisse des photos ou vidéos truquées, de l’utilisation malveillante de données ou des défaillances de ces systèmes.

Parmi tous les problèmes que peut poser le développement extrêmement rapide de l’intelligence artificielle, il en est un sur lequel on passe généralement un peu vite : celui de sa consommation d’énergie, et de l’impact qu’un recours intensif à son utilisation pourrait avoir sur le climat.

D’après le rapport Bouverot-Aghion, sur l’Intelligence artificielle générative, et remis au président de la République le 13 mars dernier, l’IA est un atout, car elle permettrait de créer plus d’emplois qu’elle n’en détruirait. Le rapport encourage un investissement massif dans l’intelligence artificielle qui permettrait à la France de gagner 1 % de croissance supplémentaire. Mais le revers de la médaille est que dans le cas d’un modèle comme ChatGPT, dont le nombre d’utilisateurs se compte chaque jour en millions, l’IA pourrait consommer 85 à 134 TWh d’électricité en 2027, soit une consommation équivalente à celle de l’Argentine ou de la Suède.

À la une

Découvrez les grandes dates, les principaux thèmes et les diverses actions qui rythmeront l’année 2024 !

[WEBINAIRE]
Perspectives et prospective du mécénat #Session 1 > jeudi 28 mars à 9h. ▶ Inscriptions

[VIDEO]
Découvrez notre nouveau film d’animation sur l’intergénérationnel en entreprise

[PUBLICATION]
Découvrez les résultats de notre grande enquête sur la mixité des métiers

[WEBINAIRE]
Perspectives et prospective du mécénat #Session 2 > jeudi 28 mars à 9h. ▶ Inscriptions

[VIDEO]
Découvrez notre nouveau film d’animation sur l’intergénérationnel en entreprise

[PUBLICATION]
Découvrez les résultats de notre grande enquête sur la mixité des métiers

Partager
Retour en haut