Un réseau d’entreprises investi dans l’Innovation sociale depuis 1986

Des dirigeants d'entreprises engagés


En 1986, Claude Bébéar, Fondateur du groupe AXA, crée la Fondation du Mécénat Humanitaire avec le soutien d’un groupe de dirigeants d’entreprises précurseurs. Des dirigeants à la fibre sociale affirmée s’unissent autour de lui pour lancer cette association d’un nouveau genre : Gérard Brémond, Président-Directeur Général du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs ; Vincent Bolloré, Président-Directeur Général du Groupe Bolloré ; Henri Lachmann, Président du Conseil de surveillance de Schneider Electric ; Pierre Rodocanachi, Président Europe du Sud du Groupe Booz, Allen & Hamilton...

Alors que le monde est préoccupé par la situation dans le « tiers-monde », que des initiatives comme celle des « Restos du cœur » voient le jour, l’objectif de ces dirigeants est d’inciter les entreprises à intégrer le mécénat humanitaire et social aux côtés de leurs initiatives de mécénat culturel et de sponsoring sportif.

Sous la houlette de Claude Bébéar, qui avaient une conviction forte et novatrice pour l’époque : « L’entreprise doit pouvoir s’investir, avec les moyens dont elle dispose, pour que la Cité se porte mieux. » Pour croître, l’entreprise avait besoin d’une société qui se portait bien. Il était dans son intérêt même de contribuer au progrès social.

 

Du mécénat de solidarité à la RSE


A la fin des années 80 et parallèlement à la montée de la précarité en France, l’association lance un nouveau mouvement déjà répandu dans les pays anglo-saxons : la mobilisation des salariés aux côtés de leur entreprise et d’associations partenaires, pour agir conjointement en faveur de publics en difficulté ou en situation d’exclusion sociale. La Fondation du Mécénat Humanitaire prend alors le nom d’Institut du Mécénat de Solidarité (IMS).

A partir des années 2000, avec la mondialisation des échanges et le désengagement des Etats, les citoyens et la société civile interrogent le rôle de l’entreprise dans la société. Dans le cadre du développement durable, la responsabilité sociale des entreprises (RSE) fait alors son entrée dans le monde économique. L’Institut du Mécénat de Solidarité devient IMS-Entreprendre pour la Cité.
 


Accompagner l'engagement sociétal des entreprises


Dès 2001, l'IMS propose à ses entreprises de les accompagner progressivement dans de nouvelles démarches afin de répondre aux enjeux soulevés par la responsabilité sociale des entreprises. L’association choisit de consacrer son action aux enjeux humains de la RSE, qu’elle nomme l’Engagement sociétal des entreprises.

A partir de la crise des banlieues en 2005, le monde économique prend conscience de laisser sur le banc de touche toute une partie de la Société française. Pour réagir rapidement, Claude Bébéar lance, avec Yazid Sabeg et Laurence Mehaignerie, la Charte de la diversité. Celle-ci est rapidement portée par IMS-Entreprendre pour la Cité, qui accompagne ce nouvel outil de mobilisation d’une force d’accompagnement stratégique et opérationnel des entreprises. C’est la naissance des politiques de « lutte contre les non-discriminations et de promotion de la diversité » dans les entreprises.
 

Dès 2006, l’IMS propose aux entreprises de décliner leurs engagements diversité via des actions concrètes menées en faveur des personnes issues de « quartiers sensibles ». Des clubs Entreprises & Quartiers sont lancées sur plusieurs territoires pour permettre aux différents acteurs de se rencontrer et d’engager des actions concrètes. Des forums Emploi & Diversité sont régulièrement organisés. L’IMS développe alors une compétence spécifiquement liée à l’Accès à l’emploi de tous les talents.
 

A partir de 2008, IMS-Entreprendre pour la Cité propose à ses entreprises de prendre à bras-le-corps le problème de la diversité en agissant à sa source : l’école. L’association développe alors une expertise visant à favoriser une meilleure connaissance du monde de l’entreprise dès le milieu scolaire. Des visites d’entreprises par des collégiens issus de « quartiers défavorisés », des programmes inter-entreprises, des présentations métiers sont organisés. Ce sont les prémices de l’action des entreprises en faveur de l’Egalité des chances dans l’éducation.

L'IMS a progressivement développé une expertise autour de l’Engagement sociétal des entreprises, créateur de valeur partagé.

 

De l’Engagement sociétal à l’Innovation sociale


Avec la naissance de la norme ISO 26000, l’expression « Engagement sociétal » prend un autre sens que celui propre à l’activité de l’IMS. Le réseau, pionnier depuis ses origines, change de nom en 2017 pour mieux refléter l’intégralité de ses activités et se positionne désormais autour de l’Innovation sociale, point d’ancrage de partenariats mixtes et de solutions nouvelles aux enjeux sociétaux actuels.

En promouvant le Mécénat & les Investissements citoyens, la Diversité et le Management Inclusif, l’Accès à l’emploi et l’Egalité des chances dans l’éducation, le réseau Les entreprises pour la Cité affirme aujourd’hui que les entreprises sont au cœur de la transformation et de la performance de notre Société. L’entreprise a désormais la confiance de la Société pour agir.

 

A noter : Pour agir avec les entreprises au plus près de leurs enjeux locaux, Les entreprises pour la Cité, historiquement basé à Paris, a développé une couverture régionale depuis 2001. Aujourd’hui, le réseau compte 6 implantations territoriales - Alsace, Île-de-France, PACAOuest-Atlantique, Sud-Ouest et Rhône-Alpes - et poursuit activement son développement régional.

Cette page a été créé initialement pour le site IMS Entreprendre pour la Cité.
En 2017, IMS Entreprendre est devenu "Les entreprises pour la Cité".

Notre histoire