Actualités

Les achats, moteur de l’inclusion ?

Publié le mer 20/10/2021 - 15:48
La pandémie a mis au jour quelques failles dans la mondialisation de la chaine de valeur des entreprises et du sourcing, et a relancé les débats sur la relocalisation de la production mais aussi sur le moyen de mieux tirer parti du tissu économique et social local pour renforcer sa démarche RSE. En même temps, le marché du travail compte 2,8 millions de personnes éloignées du marché du travail et en situation d'exclusion. Quant à l’opinion publique, elle attend des entreprises qu’elles montrent leurs efforts envers la Société et les consommateurs intègrent de plus en plus la dimension socio- économique responsable dans leur choix de consommation.
Image principale
Les achats, moteur de l’inclusion

Les achats "inclusifs" ou socialement responsables sont une des réponses possibles qui s’offrent aux entreprises pour leur permettre d’agir concrètement auprès des personnes en situation d’exclusion afin de les aider à décrocher à nouveau un travail et se projeter durablement dans la vie active. L’entreprise peut ainsi mettre en avant sa vocation citoyenne.

Selon l’AFNOR, l’achat responsable est "un achat de biens ou de services effectué auprès d’un fournisseur ou d’un prestataire sélectionné pour minimiser les impacts environnementaux et sociétaux et favoriser les bonnes pratiques en termes d’éthique et de droits humains". Les achats effectués auprès d’entreprises d’insertion ou les entreprises adaptées par exemple s’inscrivent dans les achats responsables, plus précisément dans les achats inclusifs : par les biens et services qu’elles produisent, ces entreprises favorisent le retour à l’emploi de personnes vulnérables et développent non seulement l’emploi local mais aussi l’attractivité économique des territoires.

L’ObsAR (l'Observatoire des Achats Responsables) a présenté en février 2020 lors du "Forum Achats Responsables" les résultats de son 11ème "Baromètre des achats responsables " et confirme que près de 9 organisations sur 10 ont une politique d’achat responsable en place. En revanche il précise que ces politiques responsables sont particulièrement mises en place dans le secteur public et cela depuis longtemps.

A titre de comparaison, seuls 0,2% des achats privés sont confiés aux entreprises sociales inclusives, alors même qu'il existe 6000 entreprises sociales et inclusives en France.

Le gouvernement a lancé il y a 1 an, un "incubateur" de service en ligne qui recense les 6000 entreprises sociales inclusives et rassemble toutes les structures de l’insertion et du handicap afin de faciliter l’achat inclusif. Ce service numérique propose des produits ou services inclusifs dans différentes catégories d’activités, ce qui permet non seulement de promouvoir l’offre commerciale de ces structures mais aussi d'accroître leur capacité d'embauche.

Sur le marché de l’inclusion tous les secteurs sont représentés : espaces verts et extérieurs, réparations et dépannages, bâtiments et travaux publics, sous-traitance industrielle, etc. La recherche se fait ensuite géographiquement (par région, département ou code postal).

Si ce service répertorie l’intégralité des structures d’insertion, qu’il s’agisse des entreprises d’insertion ou les entreprises adaptées (EA), il est prévu bientôt d’avoir aussi des établissements ou services d’aides par le travail (Esat).

Aujourd'hui, la principale problématique des entreprises c'est la RSE, dont le secteur adapté est au cœur.

Puisque 50% du chiffre d'affaires des entreprises vient des achats, la place de ces derniers dans l'entreprise leur accorde désormais un rôle privilégié pour faire avancer les mentalités et mener des actions concrètes pour plus d’inclusivité.