Actualités

Interview d'Alec DENT, General Manager France de GETIR

Publié le mar 14/06/2022 - 17:59
Image principale
getir
Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

Nous sommes un nouveau mode de distribution des courses du quotidien en quelques minutes : le retail on demand que notre fondateur Nazim Salur a inventé il y a 7 ans à Istanbul.

Alain ROUSSEAU
Alec DENT
 

Cela reprend une vielle tradition turque, le bakkal, où les commerçants du quartier livraient via des paniers les clients sans sortir de chez eux.

Mais au-delà des produits que nous apportons, nous apportons surtout du temps libre à nos clients qui peuvent ainsi passer plus de temps avec leur famille, pratiquer une activité sportive ou toute autre activité choisie.

 N’oublions jamais que près de la moitié des Français déclarent n’avoir aucun plaisir à faire leurs courses alimentaires, et que nous sommes dans une période, notamment après la pandémie de covid, où nous assistons à un bouleversement des habitudes dans tous les domaines : travail à domicile, semaine de 4 jours, développement du nombre de personnes avec une multi activité…

Pourquoi rejoignez-vous le Club des entreprises engagées des Hauts-de-Seine ?

Chez Getir nous avons la conviction que ce qui fait avant tout la richesse d’une entreprise c’est l’humain. D’ailleurs la première chose que nous prévoyons lorsque nous aménageons nos magasins c’est une salle de pause où nos livreurs peuvent attendre entre deux courses en se faisant un café ou réchauffer un plat. C’est donc tout naturellement que dès notre arrivée en France nous nous sommes adressés à l’Agence Pôle emploi de Levallois pour nous aider à recruter et qu’une relation de confiance s’étant établi, Pôle emploi nous a également présenter les différents programmes pour aider le plus grand nombre à s’insérer dans la société. Si bien que c’est tout naturellement que nous avons décidé de rejoindre les entreprises signataires de la charte “Les Entreprises s’engagent !” en mars dernier.

Sur quelle thématique avez-vous souhaité vous engager ?

Nous privilégions l’insertion des jeunes dans le monde du travail. Nous pensons privilégier nos efforts sur l'accueil des lycéens issus des quartiers prioritaires de la ville comme sur le recrutement dans le cadre des "Emplois francs".