« J’ai un sentiment d’utilité extraordinaire »Thomas TIREL : Chargé de projet Innovation Sociale chez Suez France s’engage auprès des jeunes collégiens !

"Un des points les plus positifs en m’engageant aux côtés de ces jeunes c’est leurs retours directs, francs et sans détour qui me permettent de progresser au quotidien.
Aujourd’hui je veux aller plus loin, me sentir utile et m’impliquer à fond dans la RSE".
Thomas Tirel : Chargé de projet Innovation Sociale chez Suez France s’engage auprès des jeunes collégiens !

"Originaire d’Argenteuil en banlieue parisienne, j’ai obtenu mon Bac ES, puis intégré la faculté de Nanterre en Licence AES (administration économique et sociale) où j’ai découvert le domaine des ressources humaines. Je suis actuellement en 1ère année de Master RH et j’ai rejoint le groupe SUEZ France en alternance depuis avril 2020.

En tant que chargé de projet en innovation sociale je mène des actions en faveur d’un recrutement plus inclusif auprès des publics éloignés de l’emploi et notamment j’ai à ma charge l’axe éducation et emploi des jeunes, dont les stages de 3ème.

Le groupe Suez avait déjà mis en place des actions pour les stages de 3ème en présentiel. Avec la crise sanitaire le groupe a commencé à initier ces derniers en distanciel.

A mon arrivée, j’ai souhaité changer leur format en me mettant à la place de ces jeunes et en essayant de comprendre ce qu’ils attendaient de ces stages.

Très vite je me suis aperçu qu’il ne fallait pas se contenter de présenter uniquement le groupe Suez et ses métiers, mais aussi d’être capable d’aborder des sujets plus sociaux.

C’est pour cette raison que depuis la rentrée du mois de septembre, je participe au nom de Suez à des stages inter- entreprises où sur une journée s’enchainent une présentation du groupe suivie de l’intervention de plusieurs collaborateurs partageant avec les collégiens leur vision de leur métier, des ateliers visant à développer le discours professionnel et la confiance en soi chez ces jeunes .  

Lors de ces ateliers que j’anime, je demande aux collégiens de me communiquer deux de leurs qualités et de choisir un métier. Ils réfléchissent ensuite à un parcours de recherche leur permettant d’accéder à ce dernier et de faire le lien entre les deux qualités citées au début de l’atelier et le métier sélectionné par leur soin.

Depuis la rentrée 2020, j’ai déjà participé à une quarantaine de journées.

Avec Innov’Ton stage, dispositif développé par le réseau les entreprises pour la Cité, en partenariat avec www.monstagedetroisieme.fr, qui propose aux élèves des sessions à distance pour découvrir le monde professionnel, je suis intervenu dans un collège à Nice pour échanger sur mon parcours professionnel et le monde du travail. J’en ai profité pour les sensibiliser à l’alternance. Il est très rare que des jeunes professionnels viennent partager leur expérience auprès de collégiens et de lycéens, alors même que cela peut aider des jeunes à se projeter, à réfléchir à leur avenir, à imaginer des voies dans lesquelles ils ne se seraient pas vus spontanément. C’est pour cela que j’ai eu envie de participer à cette session.

Un des points les plus positifs en m’engageant aux côtés de ces jeunes c’est leurs retours directs, francs et sans détour qui me permettent de progresser au quotidien.

Grâce à mon implication auprès d’eux, j’ai un sentiment d’utilité extraordinaire, le sentiment de bien faire.  J’aurais pu être ces jeunes et j’aurais aimé que l’on me parle et me considère de cette manière quand j’étais moi-même en 3ème.

Il m’arrive encore de ressentir un peu de frustration notamment quand il faut mobiliser les collaborateurs sur les stages. Il est vrai que le climat social n’aide pas beaucoup et qu’il demeure encore des clichés sur ces jeunes issus souvent de QPV.  Mon rôle est aussi de faire bouger les lignes, de les accompagner et les inciter à rejoindre le dispositif. Et pour finir, la plupart du temps les collaborateurs se réengagent.

Avant cette expérience je me voyais travailler en RH mais aujourd’hui je veux aller plus loin, me sentir utile et m’impliquer à fond dans la RSE".