"Aujourd’hui les entreprises doivent dépasser leur rôle économique et s’engager comme des acteurs de la vie sociale"

Entreprise d’origine familiale, le groupe ATLANTIC leader européen du génie climatique, a été créé en 1968. Depuis 53 ans, trois mots sont au cœur de cette aventure entrepreneuriale et industrielle qui regroupe aujourd’hui plus de 10 000 collaborateurs : la confiance, l’engagement et la responsabilité.
"Aujourd’hui les entreprises doivent dépasser leur rôle économique et ’engager comme des acteurs de la vie sociale"

En accord avec ses valeurs familiales, le groupe œuvre pour faciliter la vie des personnes fragiles, malades ou en situation de précarité énergétique. Si le groupe travaille à l’intégration des personnes handicapées dans l’entreprise, il mène aussi des opérations ciblées à l’extérieur, à l’image du fonds de dotation créé en France pour lutter contre la précarité énergétique.

Sophie MAGAUD, ex-directrice juridique du groupe ATLANTIC vient de prendre la direction de ce fonds. Elle revient sur son souhait de rejoindre le réseau Les entreprises pour la Cité et sur ses nouveaux projets.

« C’est en 2019, en accord avec les valeurs familiales du groupe, et en concertation avec deux autres collaborateurs et la Direction Générale que nous avons souhaité renforcer notre engagement sociétal et solidaire d’où la création de ce fonds de dotation « chaleur partagée » dont la raison d’être est la lutte contre la précarité énergétique, proche de notre cœur de métier. Aujourd’hui les entreprises doivent dépasser leur rôle économique et s’engager comme des acteurs de la vie sociale.

Ce fonds de dotation agit à ce jour dans 3 domaines :

L’accès à un logement décent : nous nous engageons au quotidien auprès d’associations locales ou nationales comme Habitat et Humanisme ou Les compagnons bâtisseurs à qui nous donnons certains de nos produits afin de leur permettre d’accueillir des familles en difficulté dans des logements décents. Depuis 2019, 600 produits ont été donnés par le fonds de dotation du Groupe ATLANTIC à des associations qui œuvrent contre le mal logement ou la précarité énergétique.

Les économies d’énergie : c’est un engagement fort du groupe qui est dans une démarche éco-responsable de traçabilité et qui se veut transparent sur l’impact environnemental des produits proposés. Parce que le réchauffement climatique est un défi d’ampleur, ATLANTIC se mobilise pour proposer des produits qui limitent les gaz à effet de serre. Le fonds de dotation soutient les associations qui favorisent la réduction de consommation d’énergie ou d’émissions de gaz à effet de serre.

L’insertion sociale & professionnelle : aujourd’hui, le génie-climatique est porteur d’emplois et nous avons de constants besoins car notre activité est en pleine croissance. En collaborant avec des associations, nous pouvons trouver des personnes éloignées de l’emploi, disposées à être formées pour acquérir les compétences en adéquation avec nos différents métiers.

Après avoir été pendant 20 ans Directrice Juridique chez ATLANTIC, j’ai beaucoup réfléchi à mes motivations, à ce qui pouvait m’animer. J’aime ce qui est utile et pragmatique et j’ai eu la conviction que ce fonds de dotation répondait à mes attentes tout en me permettant de m’engager pour l’intérêt général aux côtés des plus fragiles.

Mais dès sa création, en plein cœur de ma réflexion j’ai eu besoin de faire un benchmark afin d’étudier le savoir-faire des autres fonds de dotation qui ont axé leurs actions autour des enjeux de développement humain, de l’action sociale, de l’insertion professionnelle et surtout j’ai eu besoin de me rapprocher des mécènes qui œuvraient sur l’enjeu immense qu’est la cause du mal logement afin de mieux comprendre comment ces fonds soutenaient les porteurs de projets. C’est par l’intermédiaire notamment de la fondation SOMFY qui agit pour favoriser l'accès à un logement décent que j’ai connu le réseau Les entreprises pour la Cité.

Aujourd’hui, pour notre fonds de dotation " Chaleur partagée " plusieurs enjeux se présentent :

Pour mener à bien des projets concrets et de proximité, nous avons besoin de connaître le milieu local et associatif et nouer des partenariats, d’où mon besoin de me rapprocher de certaines antennes régionales de LepC dont l’antenne Ouest Atlantique.

Un autre enjeu est la mobilisation de collaborateurs qui peut se faire à travers plusieurs dispositifs comme le mécénat de compétences ou l’appel à projets. Il est essentiel d’inciter davantage nos collaborateurs à soumettre des projets en lien avec notre objectif, la lutte contre la précarité énergétique. Cet engagement est un enjeu stratégique qui ne pourra se faire sans une communication efficace pour que nos salariés puissent mieux cerner ce que l’on attend d’eux. 

Pour concrétiser toutes ces initiatives, mieux coordonner ces leviers d’action et apporter une aide adaptée en évitant certains écueils, nous avons besoin du soutien d’un acteur reconnu sur l’accompagnement, le conseil et la formation des fondations et fonds de dotation comme le réseau Les entreprises pour la Cité.