Bonnes pratiques

Steam’O – Développer son engagement sociétal et recruter des personnes réfugiées

L’accompagnement et l’insertion socio-professionnelle des personnes réfugiées est un axe de travail et un engagement sur lequel Les entreprises pour la Cité s’investit de plus en plus.
Steam’O – Développer son engagement sociétal et recruter des personnes réfugiées

Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à l’entreprise Steam’O, qui propose à ses clients une offre opérationnelle basée sur deux cœurs de métier : le Pilotage du Facility Management et la Maintenance Technique.  Caractérisée par un engagement sociétal fort depuis sa création en 2008, l’entreprise s’est engagée dans l’intégration de personnes éloignées de l’emploi, ainsi que dans le déploiement d’actions RSE chez leurs clients.

L’intégration de personnes en insertion, ainsi que le déploiement d’une politique RSE complète sont des actions qui s’inscrivent dans une démarche globale de Steam’0 basée sur des valeurs telles que la proximité, l’éthique, les valeurs humaines, la flexibilité. Leur engagement RSE s’articule ainsi autour de deux axes : la responsabilité sociétale en tant qu’employeur et la responsabilité en tant que prestataire pour le compte de leurs clients.

 

Une démarche responsable au cœur des activités opérationnelles

Dans l’exercice de leurs activités sur les sites ou sièges sociaux de leurs clients, Steam’O agit notamment sur le volet environnemental : d’une part, en assurant une gestion efficace des énergies et, d’autre part, en assurant une gestion responsable des déchets. Julie ENJALBERT, directrice marketing et projets, nous explique qu’ils font appel à des entreprises spécialisées afin mettre en place des actions en faveur de l’environnement, notamment sur le tri-sélectif : « il y a un vivier important d’entreprises en Île de France qui agissent en parallèle sur le volet environnement et le volet insertion socio-professionnelle ; elles ont des démarches très vertueuses et consciencieuses. En tant qu’opérateur de la vie de site, nous intervenons chez nos clients avec nos équipes et des partenaires spécialisées et c’est vraiment encourageant de pouvoir s’associer à des entreprises jeunes et engagées. »

Steam’O s’engage également pour l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap en faisant appel à des entreprises du secteur adapté et protégé pour être accompagné sur des opérations de terrain. « L’impact est très fort, auprès de nos clients et aussi au sein de Steam’O. Nous travaillons avec des personnes qui apportent d’autres perceptions, cela fait progresser nos équipes. » se réjouit Julie ENJALBERT.  L’entreprise a d’ailleurs pour ambition de développer sa collaboration avec le secteur adapté et protégé dans le cadre de la construction d’une véritable politique d’achats responsables.

 

Une démarche de recrutement inclusive

Steam’O, dans le cadre de son second axe RSE, s’engage dans une démarche d’intégration de personnes avec un parcours difficile, qu’elle peut accueillir et former.  Dans ce cadre, l’entreprise a souhaité accompagner et recruter des personnes réfugiées.


Un engagement issu d’une volonté, d’un besoin et d’un partenariat
La principale difficulté que l’entreprise a rencontré ces dernières années a été le recrutement de profils du BTP. « C’est un secteur d’activité connaissant le plein-emploi mais dans lequel il manque cruellement de ressources, notamment chez les jeunes formés à nos métiers », nous explique Eve JUILLET, directrice des ressources humaines. « Dans ce contexte, il nous a fallu réfléchir à des solutions alternatives ». L’équipe s’est donc rapprochée du CREPI (Club Régionaux d’Entreprises Partenaires de l’Insertion) afin de participer au programme d’insertion professionnelle de personnes réfugiées « Destination Emploi ». L’objectif de ce programme est de proposer un accompagnement sur-mesure à 12 primo-arrivants demandeurs d’emploi en leur permettant de devenir acteur de leur insertion et en mettant en place les outils nécessaires pour permettre une intégration durable. Steam’O s’est ainsi engagée, en partenariat avec le CREPI, à accompagner 5 stagiaires, dont le projet professionnel était déjà ciblé sur les métiers d’ouvrier du bâtiment.


Un programme en 3 étapes : mobilisation des stagiaires, préparation à l’emploi et recrutement
Le programme s’est déroulé sur 12 mois, en 3 étapes principales et en collaboration avec le CREPI et HUMANDO :

  1. La première étape consistait à mobiliser les stagiaires. Steam’O est intervenue ponctuellement en organisant une demi-journée d’intervention en classe afin de présenter leurs métiers et leurs attentes en tant qu’employeurs, puis en organisant une visite de chantier avec l’ensemble de la promotion,
  2. Durant la seconde étape de préparation à l’emploi, les stagiaires ont suivi une formation sur les métiers du BTP. Steam’O a pris en charge l’intégralité de la rémunération des 5 stagiaires avec qui ils ont signé un contrat d’insertion professionnelle intérimaire et les a formés sur le terrain.
    Afin de faciliter le premier contact et de mobiliser toute l’équipe, une action de sensibilisation auprès des collaborateurs a été menée en amont par la DRH afin d’informer les équipes sur les enjeux, les difficultés et la spécificité des parcours des personnes réfugiées,
  3. A la suite de la formation, l’entreprise a souhaité intégrer les 5 stagiaires qui ont signé un contrat en CDD.


« Ce programme a été une belle réussite, tous les objectifs initialement fixés ont été atteints avec succès. Aujourd’hui, nous avons 2 jeunes motivés, impliqués et engagés avec une véritable envie de réussir et de progresser professionnellement. Les retours de nos équipes terrain ont été très positifs et notre relation avec le CREPI a été excellente. Ils ont toujours été à l’écoute de nos attentes et de nos besoins. Ils se sont rapprochés de nous pour savoir si nous souhaitions renouveler l’expérience et nous avons répondu un grand Oui. » conclut Eve JUILLET, qui souhaite repartir sur ce dispositif à la rentrée 2020 en accueillant 2 ou 3 binômes de stagiaires.