Actualités

Difficultés de recrutement : ou sont passés les candidats ?

Publié le mar 20/09/2022 - 16:40
Selon Pôle emploi, les entreprises françaises ont plus de 3 millions de projets de recrutement en 2022! D’un autre côté, le nombre de demandeurs d’emploi demeure élevé. Il existe un vrai décalage entre l’offre et la demande d’emploi. Comment l’expliquer ?
Image principale
Difficultés de recrutement : ou sont passés les candidats?

La DARES a publié une étude en juin dernier et il apparait que 71 % des employeurs interrogés signalent avoir eu des difficultés à recruter sur des postes vacants au cours de l’année écoulée.

Quand des postes sont ouverts, très peu de CV arrivent. Il y a un manque avéré de candidats qualifiés, voir de candidats tout court.

Quel que soit le secteur, dans l'aéronautique, le transport, le tourisme, ou l'hôtellerie-restauration, tous assurent être contraints dans leurs activités à cause de ces problèmes d'effectifs. Des restaurants ferment plus tôt, faute de personnel, des commandes ne peuvent être honorées... etc.

Si certains employeurs évoquent l’inadéquation des compétences, le problème de formation ou encore l’insuffisance de candidats qui postulent sur certains postes, plusieurs études mettent en avant que ces critères ne constituent pas la principale source des difficultés de recrutement. Il apparait même que ce seraient les efforts insuffisants des employeurs pour s’adapter aux souhaits des candidats qui auraient davantage d’impact.

De plus en plus de personnes veulent exercer un métier qui a du sens, être considérées par l’entreprise, avoir un salaire “suffisant”, bénéficier d’avantages (télétravail, conditions de travail, congés/RTT, complémentaire santé, dispositifs de financement de la mobilité, etc.).

Des chercheurs américains ont examiné plusieurs variables : le niveau de salaire proposé, les critères d’embauche, le budget alloué au recrutement, le nombre de candidats reçus en entretien.

Leur conclusion : le durcissement des critères d’embauche des recruteurs en période de récession économique est le principal frein au recrutement de nouveaux talents mais aussi le déficit d’attractivité de certains secteurs quant aux conditions de salaires et de travail proposées.

De son côté, France Stratégie renvoie l'essentiel du problème de recrutement à des caractéristiques propres à l'entreprise plutôt qu'à des facteurs directement mesurables, tels que sa taille, le secteur d’activité , les formes de contrats ou le salaire proposé qui expliquent 14% des difficultés observées.

D’après France Stratégie c’est du côté des facteurs « non observables » que se situe l’essentiel du problème  à savoir  la gestion des ressources humaines, la qualité du management, la réputation de l'entreprise, et les conditions de travail.

Les difficultés de recrutement sont d’autant plus sérieuses pour l’entreprise qu’elle peine à fidéliser ses salariés. Un établissement sur quatre indique avoir « des difficultés à retenir certaines catégories de personnel ».

Et pendant ce temps des voix s’élèvent mettant l’accent sur le peu d’embauche des séniors qui pourrait palier ces difficultés de recrutement. Ce constat est encore plus vrai en France que dans les autres pays de l’union européenne.

En France, l’âge effectif moyen de sortie du marché du travail est de 60,8 ans soit le second plus bas de l’OCDE après le Luxembourg. Les entreprises se privent non seulement d’un vivier de talents mais aussi d’un gisement de croissance.

Ce décalage qui persiste entre la France et ses voisins, et le sous-emploi des séniors en France s’explique à la fois par des politiques trop répandues de départs anticipées, un âge légal de départ à la retraite moins élevé que chez nos voisins et l’insuffisance des efforts de formation. Les stéréotypes liés aux générations constituent également un frein à l’embauche des plus de 55 ans alors que cette catégorie de population active est pourtant riche de son expérience accumulée .

En résumé certaines études comme celle de la DARES publiée en juin 2022 expliquent les difficultés de recrutement par les mauvaises conditions de travail, d’autres organismes comme France Stratégie pointent du doigt la mauvaise organisation au sein de certaines entreprises. Il apparait pour d’autres observateurs que la solution pourrait venir d’un changement de mentalité de la part des recruteurs et managers qui doivent apprendre à se focaliser avant tout sur les individus et non sur les tranches d’âges. Quoi qu'il en soit les entreprises ont un rôle à jouer pour réussir à surmonter leurs difficultés de recrutement que ce soit en proposant de meilleures conditions de travail et des niveaux de salaire plus satisfaisants, mais surtout en étant moins intransigeantes sur leurs critères de sélection des candidats.

Pour aller plus loin : Temps d'exploration : "Recruter dans un monde en quête de sens" -  Mardi 27 septembre - 9h   

Inscription : https://bit.ly/3DFbS54