Bonnes pratiques

Actions solidaires Covid-19 : Anne-Laure THOMAS, Directrice Diversités et Inclusion, L’Oréal France

Actions solidaires Covid-19 : Anne-Laure THOMAS, Directrice Diversités et Inclusion, L’Oréal France

Pouvez-vous nous expliquer ce qui a poussé le groupe L’Oréal que vous représentez à s’engager dans la lutte contre le COVID-19 et comment cela s’inscrit dans le cadre plus général de la politique d’engagement du groupe ?

Chez L’Oréal, les valeurs de partage, d’attention et de solidarité sont essentielles, elles sont ancrées dans notre culture d’entreprise et reflètent l’état d’esprit de nos collaborateurs.

Les programmes de Diversités et Inclusion sont nombreux au sein du Groupe. Nous agissons sur l’ensemble des items définis par la loi et nous mettons l’accent sur les 6 piliers: Le handicap, le genre, les origines, les personnes LGBTQ+, l’apparence physique et les générations.

Dans une situation de crise telle que celle que nous vivons aujourd’hui, il semblait évident que L’Oréal se joigne à l’effort collectif.  Ainsi que l’a dit notre Président-Directeur Général du Groupe L’Oréal, Jean-Paul Agon : « Dans cette situation de crise exceptionnelle il en va de notre responsabilité de contribuer de toutes les manières possibles à l’effort collectif ».  A travers ce plan de solidarité européen « L’Oréal tient à exprimer sa reconnaissance, son soutien et sa solidarité envers tous ceux qui se mobilisent avec un courage et une abnégation extraordinaires pour lutter contre cette pandémie. »

 

L’Oréal a réagi rapidement au début de la crise et reconfiguré une partie de ses chaînes de production afin de fabriquer du gel hydro-alcoolique et de le distribuer gratuitement aux hôpitaux, Ehpad, pharmacies. Comment cette reconfiguration rapide a-t-elle été rendue possible ? Avez-vous rencontré des difficultés particulières dans sa mise en œuvre ? Quels sont les premiers résultats que vous avez obtenus à ce jour ?

Notre objectif premier lors de la mise en œuvre de ce plan a été la sécurité et la bonne santé de nos collaborateurs. Nous avons mis en place des règles que chacun respecte absolument pour garantir leur totale sécurité au travail.

Dès la publication de l’arrêté ministériel du 13 mars qui autorisait la mise à disposition de gels hydro-alcooliques, nous avons mis en place un système pour leur production, fabrication et livraison. Cela a requis une mobilisation totale de nos collaborateurs sur l’ensemble des métiers.

Les équipes dans les usines se sont mises en ordre de marche pour produire les gels en très grande quantité. Nous avons réorganisé notre process de fabrication, en trouvant notamment des flacons de taille adaptée. Ensuite, nos équipes dans les centrales se sont organisées pour expédier les GHA et crèmes mains sur l’ensemble du territoire français.

Nos équipes au siège ont œuvré pour mettre en place le plan de distribution vis-à-vis de nos bénéficiaires, soignants, personnel des enseignes de grande distribution. La Fondation L’Oréal s’est également mobilisée pour soutenir un certain nombre d’associations de lutte contre la précarité, comme Emmaüs Solidarité, Banlieue Santé ou encore l’Agence du Don en Nature, à travers notamment un don d’un million d’euros.

D’ici fin avril, nous aurons produit pour des donations sur le territoire national près de deux millions de gels hydro-alcooliques à destination de 1 450 établissements de santé et des personnels de la grande distribution (caissiers, agents des rayons). En outre, face à l’appel d’urgence de multiples soignants pour qui le lavage des mains permanent induit des brûlures et irritations de la peau, nous avons débloqué sur le territoire national environ 400 000 crèmes mains hydratantes.

 

Le groupe L’Oréal a également mis en place une forte politique d’engagement en direction de ses petits fournisseurs et distributeurs les plus vulnérables, pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous avons gelé les créances de nos partenaires TPE et PME, particulièrement exposés à la crise, et ce jusqu’à la reprise de l’activité, afin de les aider à survivre. L’Oréal s’est également engagé à raccourcir ses délais de paiement envers ses fournisseurs très exposés à la crise, en systématisant le règlement comptant.

Par ailleurs, L’Oréal, partenaire historique des coiffeurs depuis plus de 110 ans, renforce son soutien aux professionnels de la coiffure pendant la crise. La division des produits professionnels se mobilise pour accompagner les coiffeurs dans la réouverture de leurs salons dès le 11 mai prochain afin de leur permettre une reprise dans de bonnes conditions. Nous mettrons ainsi plus 120 000 gels hydro-alcooliques ainsi que 3 millions de masques à la disposition des salons de coiffure.

Au-delà des fournisseurs et des partenaires, nous avons souhaité continuer à travailler avec nos associations et entreprises partenaires. Pour cela, nous avons fait don de 189 ordinateurs durant les deux dernières semaines à des jeunes issus des QPV (quartiers prioritaires de la ville) ou en situation de handicap, et nous poursuivons cette mobilisation. Nous avons également organisé des jobs dating virtuels pour ces jeunes, et la semaine prochaine, nous animerons pour eux des tables rondes autour de la découverte de métiers.

 

Avez-vous proposé à vos collaborateurs en télétravail de rester engagés en vous associant aux plateformes gouvernementales ou privées (enpremiereligne.fr - #tousconfinestousengages – article1, etc.) ?

L’Oréal a créé sa propre initiative de soutien : le programme interne « L’Oréal Citizen contre le Covid 19 ».

Nous avons chez L’Oréal un événement fédérateur, le Citizen Day, qui existe depuis dix ans et consiste à proposer aux collaborateurs de passer une journée au service d’associations partenaires et de leurs bénéficiaires. Les collaborateurs sont toujours très nombreux à y participer. En France, le Groupe a donc souhaité se mobiliser à distance vis-à-vis de ses associations partenaires et de l’ensemble des bénéficiaires qui expriment actuellement des besoins importants et auxquels le contexte actuel impose d’apporter des réponses nouvelles.

Le dispositif d’engagement à distance peut prendre deux formes :

Le Don financier :

  • Via le dispositif de l’Arrondi sur salaire - Ouvert aux collaborateurs L’Oréal en France, il permet de donner chaque mois à une association les centimes de leur salaire net à payer, accompagnés d’un éventuel don supplémentaire. L’Oréal s’engage à doubler ces dons jusqu’à un montant total de 100 000 euros. Le Groupe a ajouté à la liste des bénéficiaires la Fondation Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, pour collecter des fonds qui permettront de soulager les soignants et développer la recherche.
  • Les collaborateurs ont également la possibilité de faire des dons ponctuels, au Fonds d’urgence Covid-19 de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, pour soutenir soignants et chercheurs,  au Collectif Les Paniers Solidaires, qui finance l’achat de repas et produits d’hygiène à destination des publics particulièrement fragilisés (personnes âgées isolées, SDF et soignants), ou encore au réseau Solidarité Femmes qui luttent contre les violences conjugales, hélas particulièrement en hausse pendant le confinement.

Don de temps : L’Oréal eCitizen Time : Au-delà du don financier, L’Oréal a mis en place en France un système de télé-bénévolat (appels de courtoisie à des personnes âgées isolées, soutien scolaire, coaching professionnel, etc.) permettant aux collaborateurs de mettre leur énergie et leur générosité, pendant quelques heures par semaine, au service de ces associations, sans quitter leur domicile.

 

Quelles sont les perspectives pour le groupe L’Oréal en matière d’engagement et de RSE pour les semaines / mois à venir et comment vous projetez-vous pour préparer l’« après COVID-19 » ?

Aujourd'hui, plus que jamais, nous constatons que le développement durable ne concerne pas seulement la santé de la planète. Chez L’Oréal, nous avons la conviction que les entreprises doivent évoluer vers un modèle économique qui respecte les limites imposées par notre planète et qui permette des synergies positives entre nos systèmes socio-économiques et l'environnement.

Notre objectif de transformation vers un modèle toujours plus durable reste inchangé. Nous sommes en réalité plus engagés que jamais, résolus à accélérer le rythme de nos progrès. Nous voulons prendre notre part de responsabilité et contribuer à l'effort collectif.